Suite…

Le nombre d’accidents de travail deux fois plus élevé dans les petites entreprises

Baloise Insurance lance un appli pour prévenir les accidents de travail

- Le risque d'accident de travail a diminué de 25% en sept ans.
- Le nombre d'accidents grave demeure stable.
- Le risque d'un accident grave est plus grand dans les petites entreprises.

En sept ans, le risque d’accident de travail a diminué de 25%, mais le nombre d’accidents graves demeure stable. C’est ce qui ressort d’une analyse des accidents, effectuée par la compagnie d’assurances Baloise Insurance. Le risque d’un accident grave de travail est plus grand dans les petites entreprises : dans les entreprises de construction de moins de 20 travailleurs, le risque est même deux fois plus grand.

Alors qu’en 2007, Baloise Insurance devait ouvrir en moyenne un dossier de sinistre pour 12 travailleurs assurés ; en 2014, ce chiffre est passé à un accident de travail pour 16 travailleurs. On assiste donc à une diminution de 25% du nombre d’accidents, mais cette diminution concerne principalement les accidents plus légers. Le nombre d’accidents graves, entraînant un décès ou des lésions graves, demeure relativement stable.

“Nous parlons d’accident grave dès que l’indemnité atteint les 250 000 euros. Il s’agit alors d’un décès ou d’une incapacité de travail de longue durée. C’est ce genre d’accident que les entreprises veulent absolument éviter. Il est par conséquent assez préoccupant de constater que le nombre d’accidents graves ne diminue pas.”

Carl Van Vlaenderen, Directeur Entreprises chez Baloise Insurance

  2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Nombre de sinistres par 100 travailleurs assurés 8,1 8,1 7,3 7,8 7,6 7,0 6,4 6,1
Pourcentage d’accidents graves 0,27% 0,40% 0,34% 0,32% 0,34% 0,40% 0,33% 0,31%

Un risque deux fois plus grand dans les petites entreprises

Le risque d’accident grave est plus grand dans les plus petites entreprises. C’est ce qui ressort de l’analyse détaillée effectuée par la compagnie d’assurances Baloise Insurance des dossiers des entreprises de construction assurées par ses soins. Dans les entreprises du secteur de la construction qui comptent moins de 20 travailleurs, le risque d’accident grave est même deux fois plus élevé que dans les entreprises de plus de 20 travailleurs.

“Il faut absolument miser sur la prévention, notamment dans les petites entreprises. Les plus grandes entreprises sont obligées d’avoir un conseiller en prévention à leur service ; dans les petites entreprises, c’est souvent le directeur lui-même qui endosse ce rôle. Mais il maîtrise souvent moins la matière. En tant qu’assureur, nous voulons prendre nos responsabilités et renforcer la sécurité sur le lieu de travail.”

Carl Van Vlaenderen

Taille de l’entreprise de construction

Nombre d’accidents graves par 100 travailleurs assurés, réparti sur 11 ans (%)

1-20 ETP

0,62

21-50 ETP

0,33

>50 ETP

0,29

Total

0,50

Une application comme conseiller en prévention

Pour faire diminuer le nombre d’accidents graves et aider les petites entreprises à réduire le risque d’accidents, Baloise Insurance lance une application destinée aux employeurs. La compagnie d’assurances présentera cette application au cours du Baloise Safety Challenge le 28 avril, soit le jour de la Journée internationale pour la sécurité et la santé au travail. L’employeur doit répondre à différentes questions via l’application et se voit ensuite attribuer un score ainsi qu’un plan d’action personnalisé.

“Ce sont surtout les petites et moyennes entreprises qui ont besoin d’être accompagnées. L’application aide les employeurs à prendre des mesures qui visent à réduire le risque d’accident. Parce qu’il vaut mieux ne compter aucun accident que bénéficier d’une bonne assurance.”

Carl Van Vlaenderen