Blogs

Protégez les étudiants jobistes contre les accidents du travail

6 juillet 2021
Chaque année, environ 400. 000 étudiants travaillent pendant l'année scolaire et pendant les périodes de vacances. Tant l'étudiant jobiste que son employeur sont soumis à des règles (légales) qui garantissent que l'expérience professionnelle se déroule dans les meilleures conditions. Pourtant, chaque année, des étudiants jobistes sont victimes d'un accident du travail.

Limiter le risque d'accidents du travail chez les étudiants jobistes

L’étudiant jobiste doit être au courant des risques dès son premier jour de travail 

En votre qualité d’employeur, vous assurez l’accueil et l’accompagnement de l’étudiant jobiste. Cela lui permettra de bien s’intégrer, d’effectuer son travail de la meilleure des manières et de le faire en toute sécurité. 

Afin d’éviter tout accident du travail, l’étudiant jobiste doit, dès son arrivée dans l’entreprise, être informé: 

  • des tâches et activités de l’étudiant dans l’entreprise, et des risques éventuels y afférents;
  • des premiers secoursde la protection contre les incendies et de l’évacuation en cas d’incendie;
  • de l’organisation de l’entreprise en ce qui concerne la prévention de la santé et de la sécurité au travail, des mesures de prévention aussi bien au sein de l’entreprise qu’au poste de travail de l’étudiant jobiste;
  • de l’utilisation éventuelle de machines, de l’équipement de travail et de l’équipement de protection individuel.

Faites signer à l’étudiant jobiste un document qui démontre que les informations et instructions relatives au bien-être au travail ont été fournies, comprises et mises en pratique. 

 

Bien-être au travail et autres mesures de protection

Le travail physique comporte toujours des risques pour la santé et pour la sécurité des travailleurs. Connaître ces risques et s'en protéger permet de prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles. Les mesures légales et réglementaires en matière de bien-être (sécurité, hygiène et santé au travail) sont nombreuses. Chaque employeur doit appliquer scrupuleusement ces prescriptions et chaque travailleur (y compris les étudiants jobistes) doit s'y conformer. 

Quid si l’étudiant jobiste a un accident du travail ?

En cas d’accident du travail ou d’accident sur le chemin du travail (comme le trajet domicile-lieu de travail), l’étudiant jobiste doit immédiatement vous avertir en tant qu’employeur. L'employeur interviendra via l'assurance accidents du travail. 

L'étudiant jobiste doit-il en informer sa mutualité?

En cas d'accident du travail, la mutualité n'octroie pas d'intervention. La victime ne doit donc pas informer sa mutualité de chaque accident du travail. La victime doit informer sa mutualité uniquement lorsque l'assureur accidents du travail communique qu'il doute qu'il s'agisse d'un accident du travail ou qu'il ne reconnaît pas l'accident comme accident du travail.

Vous êtes vous-même employeur et vous n'avez pas encore d'assurance accidents du travail?

C'est une assurance obligatoire et une partie de la sécurité sociale obligatoire en Belgique. Concluez sans plus attendre une assurance accidents du travail.