News

Un nouvel assistant numérique qui simplifie le travail des syndics

14 février 2020. Baloise Insurance a décidé d’investir quelque 800.000 euros dans la startup innovante, Keypoint. Ensemble, ces deux sociétés développent un nouvel assistant numérique qui simplifie le travail des syndics en rassemblant tous les acteurs sur une seule et même plateforme, facilitant ainsi la gestion et l’entretien des immeubles à appartements. Trouver un réparateur fiable, faire une déclaration de sinistre ou demander des conseils juridiques sera beaucoup plus aisé. Les syndics, qui ont de plus en plus de difficultés à remplir leurs missions en raison de la complexité accrue de la législation, des heures de travail à prester les soirs et les week-ends, des innombrables tâches administratives et demandes d’assistances techniques, trouveront ainsi l’aide nécessaire sur cette plateforme.

La décision de prendre une participation dans Keypoint s’inscrit dans la lignée de la stratégie de Baloise Insurance qui vise à développer un écosystème de startups et de partenaires innovants. La compagnie d’assurance veut ainsi élargir son cercle de compétences et pouvoir répondre aux nouvelles attentes de ses clients. De cette manière, Baloise Insurance entend aussi soutenir et renforcer son réseau de courtiers indépendants en les accompagnant dans leur approche des nouveaux marchés numériques.

« En tant qu’assureur, nous considérons que notre rôle ne se limite pas à la simple indemnisation des sinistres. Nous voulons aussi aider les syndics dans leurs tâches très complexes et faciliter la vie des résidents en résolvant notamment efficacement les problèmes de réparation urgente ou en agissant préventivement, par exemple pour éviter tout dégât des eaux. Nous voulons aussi faciliter les flux de travail des courtiers après un sinistre, en intégrant la gestion des sinistres dans la plateforme numérique de Keypoint. Nous allons pouvoir ainsi proposer aux syndics ainsi qu’aux associations de copropriétaires une solution globale bien plus complète qu’une seule solution d’assurance pure. »  

- Noël Pauwels, Administrateur délégué de Baloise Insurance

Manque de syndics

Trouver un réparateur en cas de bris de verre, déclarer un dégât des eaux, diriger l’assemblée générale des résidents, gérer le budget, assurer le suivi d’un litige… le syndic doit pouvoir tout faire. 

La complexité du métier et l’importante hausse du nombre d’immeubles à appartements au cours de ces dernières années - et donc des demandes des résidents - ont provoqué une forte pression chez les syndics. La startup Keypoint a donc décidé de développer une nouvelle plateforme pour simplifier le travail de près de 5.300 syndics professionnels et 40.000 non-professionnels. Cette plateforme rassemble tous les acteurs et expertises impliqués pour faciliter la vie des syndics ainsi que des propriétaires et résidents d’immeubles à appartements. 

Pugnacité des résidents

Avec l’aide de l’assistant numérique, le syndic pourra trouver facilement un homme de métier fiable, par exemple, en cas de panne dans le bâtiment, mais il pourra également faire une déclaration de sinistre en téléchargeant rapidement quelques photos et renseignements sur la plateforme. Keypoint se chargera de transmettre la déclaration au courtier compétent et assurera le suivi du dossier. Les propriétaires ou les résidents, quant à eux, pourront suivre l’évolution de leur demande ou dossier sur la plateforme.

Keypoint n’en est pas à son coup d’essai. Depuis l’année dernière, la société organise et automatise déjà des réparations et entretiens dans les bâtiments. Elle gère ainsi un réseau de réparateurs compétents dans toute la Belgique et continuera à investir dans ce réseau à l’avenir.

« La complexité de la législation et les tracas administratifs pèsent lourd dans la balance. En outre, ces dernières années, les résidents sont devenus beaucoup plus pugnaces parce qu’ils savent pertinemment bien quels sont leurs droits et leurs obligations. En cas de panne dans l’immeuble, il faut intervenir rapidement, et de préférence, le jour même. Mais les propriétaires immobiliers urbains savent à quel point il est difficile de trouver un réparateur fiable rapidement. Notre plateforme a pour objectif de rassembler les syndics, les courtiers, les assureurs et les services de réparation en un même lieu pour que toutes ces parties puissent communiquer facilement et efficacement et traiter les dossiers rapidement. À terme, nous pensons que cette plateforme sera également un outil précieux dans la gestion immobilière au sens le plus large. »

- Jonathan Goderis, Keypoint

Keypoint et Baloise Insurance vont également investir au cours des prochains mois dans des applications liées à l’Internet des objets et à l’intelligence artificielle, comme la connexion de capteurs sur les compteurs d’eau pour détecter rapidement toute fuite éventuelle.

Malgré la prise de participation de Baloise Insurance, Keypoint continuera à collaborer avec d’autres assureurs. Ses solutions, services et produits continueront à être proposés à tous.

Autres actualités

Innovation

6 février 2020

La KU Leuven étudie le bien-être financier sur www.gonna.be

Des études ont démontré que la majorité des Belges ne s'y connaît pas vraiment en questions financières. Pour changer cet état de choses, Baloise Insurance, en coopération avec la KU Leuven, ...

CSR

26 octobre 2018

Un Belge sur trois veut un coach pour se remettre au sport

Les Belges ont plus besoin de la motivation pour se remettre au sport. Un Belge sur trois veut être encadré par un coach sportif qui les motive. Baloise Insurance offre une solution : B-Tonic !