News

En moins de 50 jours, les syndicats et Baloise Insurance signent un accord en faveur d’un statut social unique pour près de 1.600 employés

23 octobre 2020. Un accord signé après 5 réunions de consultation virtuelles entre l'assureur et les syndicats

En moins de 50 jours, les syndicats (ACV Puls, SETCa et CGSLB) et Baloise Insurance sont parvenus à un accord sur un statut unifié pour le personnel, après la fusion avec Fidea et l'acquisition du portefeuille d'Athora - ayant eu lieu il y a quelques mois. Les syndicats s'en félicitent d'autant plus que les négociations se sont déroulées en pleine crise du coronavirus. Baloise Insurance compte désormais 450 collaborateurs supplémentaires, pour un effectif total de près de 1.600 travailleurs. L’'assureur recherche encore une cinquantaine de nouveaux collaborateurs, principalement des profils digitaux et des actuaires.

Nous sommes très heureux d'avoir pu, malgré ces temps particuliers, conclure de manière aussi efficace un accord avec les syndicats. Il était surtout essentiel d'apporter rapidement de la clarté à nos employés.

Marc L’Ortye, directeur RH de Baloise Insurance

Bien que le marché des transmissions ait sérieusement souffert de la crise sanitaire, la fusion avec Fidea et le rachat du portefeuille d'Athora par la Baloise Insurance ont pu être réalisés en un temps record, et ce malgré les contraintes liées à la COVID-19. En moins de 50 jours, l'assureur et les syndicats sont parvenus à un accord sur un statut social unifié pour l'ensemble du personnel. Baloise Insurance passe de 1.150 à 1.600 collaborateurs.

Harmoniser les conditions de travail

Il était logique que les conditions de rémunération et de travail du personnel de Baloise Insurance, Fidea et Athora soient harmonisées. Toutes les personnes qui exécutent les mêmes tâches au sein d'une même entreprise doivent recevoir la même rémunération et bénéficier des mêmes conditions de travail. Des conditions différentes au sein d'une même organisation peuvent, en effet, entraîner une certaine confusion. En plus de promouvoir l'équité interne, l'harmonisation simplifie également l'administration.

 Mais généralement, un tel processus d'harmonisation demande beaucoup de temps et d'énergie, et n'a rien d'une sinécure. Il faut tout d'abord dresser un inventaire détaillé des conditions de rémunération et de travail actuelles du personnel. Ensuite, le nouveau statut peut être élaboré.

 « Les conditions de travail et de rémunération restent un sujet sensible, chaque groupe voulant défendre ses droits acquis. Une concertation étroite et une bonne communication sont donc essentielles. En raison des mesures adoptées dans le cadre de la crise du coronavirus, toutes les consultations entre le conseil d'entreprise de Baloise Insurance et les syndicats ont dû se tenir virtuellement. Il n'a pourtant fallu que cinq réunions pour parvenir à un accord. Je travaille depuis près de 30 ans en tant que salarié dans le secteur de l'assurance et jamais encore je n'avais vu un processus aussi efficace et une telle relation de confiance. » - Frans Vandueren, ACV Puls

Je travaille depuis près de 30 ans en tant que salarié dans le secteur de l'assurance et jamais encore je n'avais vu un processus aussi efficace et une telle relation de confiance.

Frans Vandueren, ACV Puls

 « Nous sommes très heureux d'avoir pu, malgré ces temps particuliers, conclure de manière aussi efficace un accord avec les syndicats. Il était surtout essentiel d'apporter rapidement de la clarté à nos employés. Une concertation de cinquante jours paraît rapide, mais elle a été précédée, l'année dernière, par un processus important. Ainsi, dès l'annonce de l'acquisition, nous avons essayé de susciter l'adhésion. Nous trouvions qu'il était crucial de bien informer et impliquer les travailleurs actuels et les nouveaux dans la culture d'entreprise de Baloise Insurance. D'ailleurs, l'harmonisation des conditions de travail facilite la tâche de chacun. Chaque travailleur sait où il se situe, l'administration du personnel est beaucoup moins compliquée et, en tant qu'entreprise, vous n'avez pas à tenir compte de toutes sortes de réglementations différentes. Nous pouvons désormais pleinement intégrer tous nos collaborateurs en une culture d'entreprise Baloise Insurance unique et uniforme. » - Marc L'Ortye, directeur RH de Baloise Insurance

50 nouveaux postes vacants

En tant que compagnie d'assurance en pleine croissance, dans un secteur en constante innovation, Baloise Insurance est constamment à la recherche de nouveaux collaborateurs. L'assureur a actuellement 50 postes vacants à pourvoir. Il s'agit principalement de profils digitaux et d'actuaires.

Autres actualités

Produit

6 novembre 2020

Feu de cheminée: un problème fréquent, mais simple à éviter

Baloise Insurance enregistre jusqu’à quatre incendies par mois dus à une cheminée mal entretenue.

CSR

1 novembre 2020

Baloise Insurance propose des services d’accompagnement pour le deuil

À partir du 1er novembre, Baloise Insurance accompagnera gratuitement les proches de clients décédés dans leur processus de deuil dans le cadre d’une assurance de groupe. Pour ce faire, ...