News

Baloise Insurance aide à évaluer les frais de rénovation et d'entretien avec la start-up wallonne ImmoPass

19 juin 2020. Baloise Insurance investit plus de 500.000 euros dans ImmoPass, une start-up wallonne innovante qui a développé un contrôle technique pour l'immobilier. Les acheteurs potentiels ou les gestionnaires immobiliers peuvent parfaitement évaluer l’état technique de leur bâtiment et ainsi éviter des frais de rénovation imprévus. Pensez aux problèmes d'humidité, à la stabilité, à l'état du toit ou encore à la présence d'amiante. Baloise Insurance veut, dans un premier temps, proposer l'offre aux syndics par l'intermédiaire de ses courtiers afin qu'ils puissent facilement estimer les frais pour les occupants. L'assureur se positionne comme un acteur fort sur le marché des syndics et a investi près d'un million et demi d'euros dans le secteur rien que cette année.

L'assureur investit près d'un million et demi d'euros au total afin de simplifier le travail des syndics

L'investissement dans ImmoPass s'inscrit parfaitement dans la stratégie de Baloise Insurance visant à faciliter le travail des syndics professionnels et non professionnels. Au début de cette année, l'assureur avait  déjà pris une participation de 800.000 euros dans Keypoint. La société a développé un assistant digital pour les syndics qui réunit toutes les parties impliquées dans la gestion et dans l'entretien d'un immeuble à appartements et qui peut facilement trouver le bon professionnel pour les réparations. La récente participation à ImmoPass s'inscrit parfaitement dans cet écosystème. Cette année, Baloise Insurance a déjà investi au total près d'un million et demi d'euros dans le secteur des syndics.

"L'époque où un assureur proposait seulement une assurance est définitivement révolue. Depuis quelques années, nous répondons aux nouveaux besoins des particuliers et des entreprises et nous construisons un écosystème de partenaires et de start-ups innovantes. Nous voyons beaucoup de potentiel dans le marché des syndics. En raison des heures de travail tardives le soir et le week-end, de l'administration, de l'assistance technique et d'une législation de plus en plus complexe, leur travail est multiple, mais aussi très complexe. En outre, ils ont récemment été obligés de présenter chaque année un plan à l'assemblée générale de l'association des copropriétaires. Nous pensons que nous pouvons contribuer à rendre leur travail plus simple et plus clair. Grâce à ImmoPass, nous pouvons leur offrir ces services supplémentaires en plus de l'assurance par le biais de notre modèle de distribution des courtiers indépendants.” - Noël Pauwels, Administrateur délégué,Baloise Insurance
 

Problèmes d'humidité, d’amiante ou toit en mauvais état

Le contrôle technique d’un bien immobilier ou le “check up” des bâtiments est un service supplémentaire que Baloise Insurance souhaite proposer aux syndics. La start-up wallonne ImmoPass, qui a développé cette solution, est active en Wallonie et à Bruxelles depuis 2019 et souhaite à présent s’implanter sur le marché flamand. La start-up travaille en collaboration avec un réseau d'architectes et d'ingénieurs qui contrôlent l’habitation d'un point de vue technique: par exemple, l'état du bâtiment, si la structure est toujours en ordre et s'il y a des défauts techniques de construction. L’inspecteur diagnostique le bien sur quatre-vingts aspects techniques tels que la stabilité, le toit, l'état des pièces et les matériaux. Il vérifie également les documents disponibles, par exemple les irrégularités urbanistiques, les problèmes d'humidité ou la présence d'amiante. 

"L'achat d'un bien immobilier est une étape financière importante et majeure dans notre vie et pourtant une inspection technique complète de l'immeuble est rarement effectuée. Bizarre, car on n'achète pas une voiture sans contrôle technique. Nous avons remarqué qu'il n'existait pas d'inspection aussi complète d'un bâtiment sur le marché et nous avons donc développé ImmoPass. L'audit et le certificat qui l'accompagne vous donnent une vue d'ensemble des frais. L'ImmoPass est également intéressant pour un syndic car il fournit un rapport neutre qui énumère la priorité des travaux nécessaires sur les parties communes d'un bâtiment ainsi qu’une première estimation budgétaire. L’indépendance de notre audit est souvent importante, car elle permet d'éviter les discussions sur la nécessité ou non d’exécuter des travaux et sur l'exactitude des devis proposés par les entrepreneurs. En d'autres termes, nous voulons créer de la transparence dans le marché immobilier et nous sommes très heureux que Baloise Insurance veuille nous soutenir dans cette démarche." - Marc Guilmot, CEO et co-fondateur d’ImmoPass

Pour un tel contrôle de qualité technique et un certificat ImmoPass, vous payez 399 euros pour une maison unifamiliale et 65 euros par appartement pour un immeuble de copropriété  (avec un minimum de 500 euros). Avec ImmoPass, Baloise Insurance voit un moyen de fournir un service qui va au-delà de la simple assurance pour les syndics, mais aussi pour les gestionnaires de biens ou de bureaux. Mais bien sûr, cela peut aussi avoir un impact sur la fixation des primes, car avec un certificat ImmoPass, l'assureur et l'agent immobilier connaissent précisément l’état du bien ou de l'immeuble. Dans une prochaine phase, Baloise Insurance veut également élargir son offre et la proposer aux particuliers par l'intermédiaire de courtiers.

immopass

Autres actualités

Innovation

11 juin 2020

Living Tomorrow et Baloise Insurance bâtissent l’avenir à Vilvorde

Living Tomorrow veut être un lieu de rencontre pour entreprises et veut faire découvrir aux visiteurs les futures tendances en termes d'habitat, de vie et de travail. Baloise Insurance fait ...

Innovation

14 février 2020

Un nouvel assistant numérique qui simplifie le travail des syndics

Baloise Insurance a décidé d’investir quelque 800.000 euros dans la startup innovante, Keypoint. Ensemble, ces deux sociétés développent un nouvel assistant numérique qui simplifie le travail ...