Incapacité de travail et décès

Assurance Incapacité de travail

Revenu Garanti

Vous êtes un travailleur et vous assurez votre perte de revenus dans une période d'incapacité de travail.
Une assurance Incapacité de travail (Branche 2) est un contrat d'assurance maladie de Baloise Insurance de droit belge. Vous vous mettez d'accord avec nous concernant le revenu complémentaire pour lequel vous êtes assuré en cas d'incapacité de travail totale. Nous vous payons ce montant mensuel pour compenser partiellement la perte de revenus et dans cette période, nous remboursons aussi la prime d'assurance que vous payez à cette fin.

Entre 25 % et 67 % d'incapacité de travail, notre intervention est proportionnelle, à partir de 67 % d'incapacité de travail, vous recevez une intervention totale.

Qu'est-ce qui est assuré?

  • La perte de revenus en cas d'incapacité de travail (perte économique)
  • Optionnel: indemnisation pour capacité corporelle diminuée (perte physiologique)
  • Choix entre les risques à assurer suivants.
    Incapacité de travail qui est la conséquence de:
    • la maladie et tous les accidents;
    • la maladie et les accidents survenus dans la vie privée;
    • la maladie.
  • Les affections physiques et les troubles psychiques restent assurés jusqu'à votre guérison.
  • Les autres affections psychiques et troubles fonctionnels comme le burn-out sont aussi assurés. Mais ici la période du versement est limitée à un an au maximum (y compris le délai de carence) et vous ne pouvez y faire appel qu'une seule fois.
  • Pour les travailleurs, le montant assuré maximal s'élève à:
    • 20 % des revenus professionnels bruts limités à 44.468,70 EUR (limite INAMI au 01/01/2019);
    • majorés de 80 % des revenus les plus élevés.
  • Le montant assuré mensuel peut être du type suivant:
    • un montant constant;
    • un montant progressif (augmentation annuelle de 2 % en cas de sinistre. Après cela, le montant est ramené au montant d'origine);
    • un montant progressif optimal (tant votre prime que votre montant mensuel augmentent chaque année de 2 %, qu'un sinistre se soit produit ou non).

Tarif

Il dépend de votre profession.

Qu'est-ce qui n'est pas assuré?

  • Ce que la mutuelle rembourse déjà
  • La capacité physique diminuée (perte physiologique), mais celle-ci peut être assurée aussi
  • La perte de revenus en cas d'incapacité de travail inférieure à 25 %

Y a-t-il des restrictions de couverture?

  • Des affections connues au préalable qui entraînent une incapacité de travail économique sont soit exclues, soit assurées à condition d'un accord médical et du paiement d'une prime supplémentaire.
  • Le degré d'incapacité de travail entre 25 % et 66 % inclus est assuré de manière proportionnelle.
  • Pendant le délai de carence, nous ne payerons pas, vous supportez vous-même le risque pendant cette période. Vous avez le choix entre une période de 1, 2, 3, 6 ou de 12 mois.

 

Vous êtes assuré jusqu'à l'âge légal de la pension.

Quelles sont vos obligations?

  • Vous pouvez souscrire cette assurance jusqu'à 45 ou 50 ans, l'âge de souscription maximal dépend de votre profession.
  • Lorsque vous prenez la police, vous êtes obligé de communiquer précisément toutes les informations qui pourraient avoir une influence sur l'évaluation du risque.
  • En cas de sinistre, vous devez nous prévenir immédiatement et nous remettre tous les documents et toutes les informations sur le sinistre.

 

Vous nous informez de vos activités professionnelles et de toutes les modifications qui y sont apportées (changement de travail, de contenu de fonction, d'employeur, de salaire, ...) étant donné que ceci peut former des éléments de notre estimation du risque.

Vous voulez plus d'informations sur l'assurance Incapacité de travail?

Prenez contact avec votre courtier

Vous souhaitez prendre une police?

Regardez d'abord la fiche IPID Incapacité de travail, les Conditions Générales et nos critères de segmentation pour vous informer en profondeur. Vous pouvez consulter ces documents gratuitement sur notre site web.

Vous avez une plainte?

Prenez contact avec le service des plaintes ou avec l'ombudsman.